top of page
  • Photo du rédacteurImmeuble.fr

Immeuble de rapport à vendre : forte rentabilité en ligne de mire

Dernière mise à jour : 12 juin 2023


immeuble de rapport à vendre forte rentabilité à atteindre


Chercher un immeuble de rapport à vendre avec une forte rentabilité dès l’acquisition est loin d’être une chose facile à concrétiser. En effet, il suffit de se placer du côté d’un propriétaire d’immeuble locatif à forte rentabilité pour se demander pour quelle raison il souhaiterait se débarrasser d’un bien qui génère à lui seul plusieurs milliers d’euros par mois.


La réponse est évidente : il n’en a aucune. Ainsi, il est primordial, lorsque l’on recherche un immeuble de rapport à vendre dans l’optique de générer des bénéfices, de ne pas se contenter de son rendement actuel, mais de prendre en considération son potentiel de rentabilité. Une fois le potentiel de rentabilité d’un immeuble locatif repéré, découvrez ici comment améliorer sa rentabilité de manière significative.


Pour en savoir plus consultez notre article Rentabilité immeuble de rapport


La rentabilité se travaille avant l’achat


Afin de rentabiliser au mieux son acquisition immobilière, il convient de commencer par se donner toutes les chances de profiter d’une marge de manœuvre intéressante. Ainsi, il est indispensable de trouver le parfait élément à acheter pour accroître considérablement sa rentabilité in-fine. Dès lors, la précipitation est votre pire ennemie si vous aspirez à acheter un immeuble de rapport à vendre à forte rentabilité. Prenez donc le temps de réaliser au préalable des études de marché, de considérer les zones géographiques qui présentent la meilleure tension locative, c'est-à-dire pas trop élevée pour que les loyers ne soient pas plafonnés, et pas trop faibles pour éviter autant que possible la vacance locative.


Second élément à prendre en considération, la nature de la demande locative dans les zones géographiques observées. Il sera en effet conseillé de vous intéresser aux emplacements à proximité d’établissements scolaires comme des universités, des écoles supérieures ou des centres de formation, voire des secteurs d’activités professionnelles qui attirent de jeunes actifs (nouvelles technologies par exemple).


Au moment de l’achat, tout se joue


Maintenant que vous avez identifié la ou les zones géographiques où mener votre investissement, il est temps de trouver le bien immobilier à acheter. Privilégiez les biens qui présentent l’avantage d’être assez récents pour ne pas nécessiter de travaux importants (ravalement de façade, toiture ou fondation), mais qui ne sont actuellement pas composés de lots correspondants à la demande actuelle.


Ces biens, généralement proposés à la location à des prix élevés souffrent d’une vacance locative importante, ce qui en fait des immeubles de rapport à faible rentabilité.


Jouez alors si cette inadéquation avec la demande locative de la zone géographique pour faire baisser le prix au maximum au moment des négociations avec le vendeur. Plus la valeur d’achat sera faible, plus vous aurez de budget à allouer à des travaux d’aménagement, et plus facilement vous pourrez facilement atteindre la rentabilité optimale du bien en question.


Les décisions à prendre pour rentabiliser son bien


Comme mentionné précédemment, il est maintenant temps de s’intéresser aux travaux à effectuer pour adapter le bien nouvellement acquis à la demande locative actuelle. Un choix doit alors être pris avant que les travaux commencent : préférez vous vous orienter vers des appartements de petite taille à haute rentabilité mais qui demandent une gestion constante, ou favoriser un cache-flow régulier avec une faible demande d’intervention de votre part dans le temps ?


Il sera alors question de décider entre l’aménagement des espaces pour créer un certain nombre de studios, T2 ou T2bis, ou bien de penser les différents lots qui composent l’immeuble locatif comme de futures colocations.


Quel que soit votre choix, il sera conseillé pour augmenter considérablement la rentabilité de votre immeuble de rapport de créer un lieu de vie attirant et à valeur ajoutée. Par exemple en installant le wifi gratuitement dans l’immeuble, ou bien en prévoyant un espace laverie avec des machines en libre service pour les occupants, voire de ne proposer que des appartements meublés. A vous d’être inventif pour créer des arguments attractifs pour vos futurs locataires.


La rentabilité au moment de la revente


Votre dernière chance de rentabiliser au mieux un immeuble de rapport se trouve au moment de la vente du bien. Pour cela, trois choix s’offrent à vous :

  • vendre une fois les travaux d’aménagement terminés;

  • vendre l’immeuble en une fois après quelques années de gestion lorsque le marché immobilier est au plus haut;

  • vendre l’immeuble lot par lot pour accroître la valeur de l’ensemble.

Chacune de ces méthodes de revente présente ses avantages et ses inconvénients, et il est bon de se renseigner le plus rapidement possible auprès d’un spécialiste qui analysera la situation qui vous concerne et vous donnera les clés pour prendre la bonne décision en fonction de vos objectifs.


Complétez votre lecture



17 vues0 commentaire

Comments


bottom of page